Quelque 200 personnes se sont rassemblées samedi 5 mai 2012 à Paris, à proximité du Conseil constitutionnel, à l’appel d’associations féministes  pour dénoncer l’abrogation immédiate par cette instance de la loi sur le harcèlement sexuel, un «affront aux droits des femmes», et exiger une nouvelle loi.

Les manifestantes étaient rassemblées place Colette à Paris, à deux pas de la rue Montpensier où est situé le siège du Conseil constitutionnel, avant d’emprunter la rue Saint-Honoré, pour déposer une plainte « symbolique » contre le Conseil constitutionnel  au commissariat de police du 1er arrondissement.

  • Ouverture: ƒ/5
  • Appareil photo: Canon EOS-1D Mark III
  • Prise de vue: 5 mai, 2012, 10:05:10
  • Focale: 135mm
  • ISO: 320
  • Vitesse d’obturation: 1/250s

vu 5701 fois par 1519 visiteurs

RelatedPost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.