Le candidat FN à la mairie de Paris, Wallerand de Saint-Just, était présent sur les Champs Elysées à l’occasion des commémorations du 11 novembre. Entouré d’une cinquantaine de militants et de sympathisants, il a été entouré d’un cordon policier qui a emmené le groupe rue de Balzac, avant d’être libéré peu de temps avant l’arrivée du Président de la République. Certains militants ont été arrêtés puis conduit au commissariat de police de la rue de l’Evangile.
Wallerand de Saint-Just assure que ses militants n’ont pas participé aux huées et aux sifflets contre François Hollande : « Une cérémonie ce n’est pas une manifestation, même si nous comprenons l’exaspération des Français. » Il assure également avoir prévenu la préfecture de police le vendredi 8 novembre 2013 de leur regroupement.
La présidente du Front national, Marine Le Pen, a dénoncé lundi les arrestations « arbitraires » de militants frontistes sur les Champs Elysées et rejeté toute responsabilité dans les incidents qui ont émaillé les cérémonies du 11 novembre.
Diaporama.

vu 5588 fois par 1255 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le