Star incontestée du Salon du Bourget, entre avions de chasse et gros porteurs, la Patrouille de France offre une chorégraphie réglée au millimètre et ponctuée par les célèbres lâchers de fumigènes bleu-blanc-rouge de ses Alphajet.

Ses huit pilotes tout droit sortis de l’élite de l’aviation de combat se sont entraînés tout l’hiver à Salon-de-Provence, près de Marseille, pour atteindre cette quintessence du « team spirit » (esprit d’équipe) où chacun tient la vie de l’autre au bout de son gouvernail.

Pour ces missions pas comme les autres, les Alphajet au fuselage bleu-blanc-rouge évoluent à très basse altitude, entre 30 et 1.500 mètres, et jusqu’à deux mètres de distance seulement les uns des autres. D’où l’impression vertigineuse laissée au public qui les suit du sol.

« On commence les figures entre 300 et 340 nœuds (soit deux fois plus en km/h). Pour le facteur de charge, on peut aller jusqu’à 7 G, soit sept fois le poids de son corps. C’est le pic pour certains virages. Mais en moyenne, on est entre 4 et 5 G », relève le capitaine Bertrand Tardif, 37 ans, membre de la Patrouille depuis un an.

Diaporama.

  • Ouverture: ƒ/5.6
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 20 juin, 2015
  • Correction d’exposition: +1/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 840mm
  • ISO: 320
  • Localisation: 48° 56.9124′ 0″ N 2° 25.1507′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/3200s

Vu 12032 fois par 2423 visiteurs

Sur le même thème