Zouhoura, une jeune fille de 17 ans, a été enlevée le 13 février 2016 alors qu’elle se rendait au lycée et violée par cinq jeunes hommes issus de familles d’officiers supérieurs du Tchad. L’affaire a suscité une telle émotion dans le pays que des manifestations ont été organisées le lundi 15 février à Ndjamena, puis le 20 février à Paris au sein de la diaspora tchadienne pour réclamer « réparation pour Zouhoura ».

Une mobilisation qui a poussé le président Idriss Deby Itno à déclarer « que justice sera rendue et que plus jamais cela ne se répétera ».

Diaporama.

  • Ouverture: ƒ/9
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 20 février, 2016
  • Correction d’exposition: +2/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 16mm
  • ISO: 5000
  • Localisation: 48° 51.8696′ 0″ N 2° 17.0681′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/250s

vu 12776 fois par 2422 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le