Pus de 50.000 coureurs professionnels et amateurs, de 160 nationalités, étaient attendus sur la ligne de départ ce dimanche matin 3 avril 2016 aux Champs-Elysées. Et pour le quarantième anniversaire de l’une des plus prestigieuses courses de fond du monde, les organisateurs et les autorités parisiennes se sont voulu résolument rassurantes, pour balayer l’atmosphère de menace terroriste.

La préfecture de police de Paris, garante de la sécurité de l’événement, et l’organisateur Amaury Sport Organisation (ASO) sont d’ailleurs volontairement restés vagues sur le dispositif mis en place dimanche, « la confidentialité en assure toute l’efficacité ». La préfecture de police s’est bornée à annoncer que « quelques centaines de policiers » seraient mobilisés « sur les zones de départ et d’arrivée ».

Ce n’est pas tout : fouilles de bagages, vigiles et détecteurs de métaux étaient aussi de la partie ce dimanche. Le dispositif de direction des secours, placé dans la zone d’arrivée (avenue Foch), a été dupliqué au sein du commandement opérationnel de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, offrant aux secours un plan B en cas de souci sur cette zone sensible.sur les 42,195 km d’un parcours du Marathon de Paris qui traverse Paris d’est en ouest, entre Bois de Boulogne et Bois de Vincennes.

Diaporama.

  • Ouverture: ƒ/5.6
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 3 avril, 2016
  • Correction d’exposition: -1/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 560mm
  • ISO: 160
  • Localisation: 48° 52.1607′ 0″ N 2° 18.5447′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/500s

vu 8354 fois par 1887 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le