La Brigade de recherche et d’intervention (BRI) arrive au Parc des Princes, à Paris, le 12 juin 2016, afin d’assurer la sécurité de la rencontre organisée entre les équipes nationales de Turquie et de Croatie, dans le cadre de l’Euro 2016.

Pour les forces d’assaut spécialisées dans le ­contre-terrorisme, l’Euro 2016 est un rendez-vous de première importance. Pendant plus de quatre semaines, les policiers du RAID (Recherche, assistance, intervention, dissuasion), de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) ainsi que les gendarmes du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) seront lourdement mobilisés.

Tous seront prêts à intervenir en cas d’attaque majeure et ils seront aussi au contact des sélections nationales dont ils assureront la protection rapprochée. Le principe était déjà à l’œuvre lors des deux grandes dernières compétitions sportives organisées dans l’Hexagone, la Coupe du monde de football en 1998 et celle de rugby en 2007. Mais « la problématique terroriste n’avait pas alors la même acuité », rappellait le colonel Hubert Bonneau, commandant du GIGN.

Diaporama.

vu 18595 fois par 2696 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le