Jean Ping, l’ex-candidat à la présidence du Gabon, ancien ministre des Affaires étrangères de ce pays, Gabon, président de l’Assemblée générale des Nations unies, et président la commission de l’Union africaine jusqu’en 2013, a été accueilli par une foule en liesse à Paris, le 29 octobre 2016.

Pour sa première sortie du Gabon depuis les élections présidentielles de son pays, Jean Ping a en effet choisi de se rendre au Trocadéro, ou il a pris la parole devant la diaspora gabonaise, très mobilisée depuis le scrutin.

Mercredi, deux jours avant l’arrivée de Jean Ping à Paris, le Parlement européen évoquait justement la présidentielle gabonaise. «Cette élection a été manipulée», a alors martelé à Bruxelles le social-démocrate allemand Jo Leinen, qui dirigeait la délégation parlementaire européenne venue observer le scrutin d’août.

«J’ai gagné ces élections de manière claire et tout le monde le sait», commente Jean Ping, qui reste étonnamment confiant sur l’issue du bras de fer en cours au Gabon.

Diaporama.

 

 

[codepeople-post-map]

  • Ouverture: ƒ/8
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 29 octobre, 2016, 14:10:43
  • Correction d’exposition: -1/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 18mm
  • ISO: 640
  • Localisation: 48° 51.7159′ 0″ N 2° 17.2861′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/250s

vu 12838 fois par 1948 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le