C’est à bord d’une DS7 Crossback qu’Emmanuel Macron a redescendu l’avenue des Champs-Elysées le dimanche 14 mai 2017, après avoir déposé une gerbe sur le tombeau du Soldat inconnu, après sa cérémonie d’investiture.

Le nouveau modèle du constructeur PSA, couleur « bleu encre », est équipé exceptionnellement d’un toit ouvrant. Avec la DS 7 Crossback, le nouveau président fait un clin d’oeil au Général de Gaulle qui roulait dans une Citroën DS ainsi qu’à François Hollande qui a défilé en 2012 à bord d’une DS 5 HYbrid 4. Bien que ce dernier ait troqué sa DS 5 pour un Renault Espace, il vient de quitter le palais de l’Elysée sur la banquette arrière… de son ancienne DS 5 restylée !

En choisissant un SUV, tant décrié par les écologistes, le huitième président de la République marque déjà les esprits. C’est aussi le premier à circuler à bord d’une voiture autonome puisque le DS 7 Crossback Présidentiel est équipé du DS Connected Pilot. Le président a aussi le privilège de tester la nouvelle suspension Active Scan Suspension qui adapte l’amortissement au profil de la route . Pratique sur les pavés des Champs-Elysée ! Ce modèle unique accueille quelques aménagements : porte-drapeau, signatures de la République Française sur la console centrale et les logos apposés sur la carrosserie et un toit découvrable, en lieu et place du toit en verre panoramique. L’habitacle est habillé d’une sellerie en cuir noir Art Leather et se distingue surtout par une Toile de Laque conçue par l’Atelier Maury. 

Diaporama.

 

 

[codepeople-post-map]

 

vu 7549 fois par 1093 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le