Olivier Guez a reçu le prix Renaudot 2017, lundi 6 novembre 2017, pour « La Disparition de Josef Mengele », publié en août chez Grasset. Il succède à Yasmina Reza lauréate 2016 avec Babylone, paru chez Flammarion.

Best-seller de la rentrée, écoulé à près de 30000 exemplaires, le roman raconte le destin de l’ancien médecin SS à Auschwitz Josef Mengele qui prit la fuite pour l’Argentine en 1949. Traqué par le Mossad et par le chasseur de nazis Simon Wiesenthal, il se réfugie au Brésil où il meurt en 1979. On remarquera qu’avec le Goncourt pour Eric Vuillard, c’est un autre roman autour de la Seconde Guerre mondiale qui est sacré aujourd’hui. « Je pense qu’on ne s’est jamais rémis de cette césure qui est la période de 14-45, je pense qu’on vit toujours là dedans et qu’elle est civilisationnelle », a déclaré Olivier Guez, présent chez Drouant.

Diaporama.

  • Ouverture: ƒ/2.8
  • Appareil photo: Canon EOS-1D Mark III
  • Prise de vue: 6 novembre, 2017, 14:11:15
  • Correction d’exposition: -1/3EV
  • Focale: 200mm
  • ISO: 1600
  • Vitesse d’obturation: 1/1000s

vu 4840 fois par 1275 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le