Interrogé au Salon de l’agriculture, le 27 février 2018, le président des Patriotes, Florian Philippot, soutient les mouvements sociaux pour mettre un « coup d’arrêt au projet global de démantèlement de la France », annonçant que son mouvement soutiendrait les « mouvements sociaux, à commencer par celui de la SNCF, pour faire le lien entre le Frexit et les luttes sociales ». Dans le viseur de l’ancien vice-président du Front national, outre la réforme de la SCNF annoncée par le gouvernement, « celle de la loi Travail selon la même méthode antidémocratique, qui elle-même s’ajoute au Ceta ou aux négociations avec le Mercosur, menaçant gravement notre agriculture ». « Autant de dossiers qui impliquent directement les politiques de l’Union européenne mais dont personne, étonnamment, ne veut parler ».

Diaporama.

  • Ouverture: ƒ/5
  • Appareil photo: Canon EOS 5D Mark III
  • Prise de vue: 27 février, 2018
  • Correction d’exposition: -1EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 210mm
  • ISO: 2500
  • Vitesse d’obturation: 1/250s

vu 3835 fois par 1097 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le