«Comprenez-vous que vous appelez à une véritable lutte des classes néfaste à l’unité et à la cohésion de la France ?!», s’est insurgé le 5 janvier Maxime Nicolle en s’adressant à Emmanuel Macron, sur le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris, pour l’acte 8 de la mobilisation des Gilets jaunes. Cette figure du mouvement des Gilets jaunes a ainsi lu une lettre interpellant directement le président de la République. «Les propos que vous tenez à l’ensemble du peuple de France sont de véritables appels à la révolte citoyenne voire à la guerre civile pour ceux qui n’ont plus rien», avertit-il par ailleurs, faisant certainement référence aux allocutions du président des 10 et 31 décembre.

«Vous faites traîner les choses en proposant de fausses mesures, des mesurettes que le peuple de France refuse», ajoute-t-il, en dénonçant également le durcissement des mesures contre les demandeurs d’emploi. Peu avant, un autre Gilet jaune s’était emparé du mégaphone avant d’affirmer que le président était «bien en panique».

«Monsieur le président, ce mouvement que vous ne reconnaissez pas, ne vous en déplaise, s’étend et se renforce à mesure que vos concitoyens se font matraquer, gazer, enfermer», a assuré ce dernier. Source.

En voir plus : consultez la Galerie.

  • Ouverture: ƒ/7.1
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 5 janvier, 2019, 13:01:28
  • Correction d’exposition: -2/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 16mm
  • ISO: 2000
  • Localisation: 48° 51.4123′ 0″ N 2° 21.0647′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/500s

vu 344 fois par 225 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le