A trois jours du début du grand débat national censé apaiser leur colère, environ 84.000 Gilets jaunes étaient de nouveau dans les rues samedi 12 janvier 2019 partout en France pour l’acte 9 de la contestation, notamment à Paris et à Bourges, mais également en région. Le gouvernement avait durci le ton en annonçant qu’à « l’ultra-violence » il opposerait « l’ultra-fermeté » et le préfet de police de Paris redoutait « plus de radicalité ». Mais les défilés n’ont pas dégénéré, malgré des heurts constatés en marge de ces rassemblements.

8.000 manifestants ont défilé à Paris. Partis du ministère des Finances, à Bercy, en fin de matinée, ils commençaient à se disperser vers 17h place de l’Etoile, en haut des Champs-Elysées. Sous le mot d’ordre « On va faire les soldes à Paris! », cette manifestation a été relayée notamment par Eric Drouet, l’une des figures du mouvement. Des heurts ont eu lieu près de l’Arc de Triomphe et sur l’avenue de Friedland. Les forces de l’ordre ont notamment essuyé « quelques jets de projectiles » sur l’avenue de Wagram et répliqué par des tirs de grenades lacrymogènes.

Au total, 156 ont été interpellées à Paris depuis samedi matin, notamment pour port d’arme prohibée ou participation à un groupement en vue de commettre des violences. Un fort dispositif policier était en outre déployé place de l’Etoile avec la présence de quatre véhicules blindés à roues de la gendarmerie. La préfecture de police de Paris précise toutefois qu’aucune dégradation n’a été commise sur le parcours du cortège. Seuls un kiosque à journaux et une poubelle sur le secteur de l’Etoile ont été légèrement dégradés. Source.

  • Ouverture: ƒ/6.3
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 12 janvier, 2019, 15:01:43
  • Correction d’exposition: -2/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 16mm
  • ISO: 3200
  • Localisation: 48° 52.475′ 0″ N 2° 17.7315′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/500s

vu 513 fois par 370 visiteurs

Sur le même thème

Mis à jour le