« Pour les Français, pour les Européens, le compte n’y est pas » : Nathalie Loiseau, tête de la liste de la majorité pour les Européennes, a appelé l’Europe à prendre son envol, samedi 30 mars 2019, lors de son premier grand meeting à moins de deux mois du scrutin du 26 mai.

Devant 3 000 sympathisants réunis aux Docks d’Aubervilliers, au nord de Paris, l’ancienne ministre des Affaires européennes a autant fustigé les nationalismes que défendu l’écologie, en vantant la cohérence d’une liste accusée par ses adversaires d’être fourre-tout.

Veste rouge, chemisier noir et lunettes écaillés, phrases courtes et parfois sèches, Nathalie Loiseau s’est d’abord attardée sur l’écologie, véritable fil rouge du meeting. « Mes enfants sont là. Je veux pouvoir leur dire que nous avons tout fait pour stopper cette course folle à la destruction de notre planète. Nous ne voulons plus que l’écologie se limite à un entre-soi militant, encore moins à une rente politique. »

La tête de liste s’est autorisée des haussements de ton lorsqu’elle s’en est pris à ses adversaires. « Certains veulent revenir aux nationalismes, au temps du sang et de la haine. Ce qu’ils annoncent, c’est l’Europe en marche arrière. Ne les laissons pas gagner ! »

Dans les sondages, la liste LREM aborde l’échéance au coude-à-coude avec celle du Rassemblement national, avec autour de 22 % d’intentions de vote, soit une vingtaine d’élus.

En voir plus : consultez la Galerie.

  • Ouverture: ƒ/4
  • Appareil photo: Canon EOS 5D Mark III
  • Prise de vue: 30 mars, 2019, 16:03:07
  • Correction d’exposition: -1.3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 185mm
  • ISO: 2000
  • Vitesse d’obturation: 1/320s

vu 535 fois par 321 visiteurs

RelatedPost