Deux semaines après l’agression mortelle d’un de ses ressortissants, la communauté chinoise d’Aubervilliers s’est réunie le 21 août 2016 devant la mairie pour dénoncer la violence dont elle est la cible. Elle a défilé à travers la ville, en présence de Mériem Derkaoui, maire d’Aubervilliers, portant des drapeaux tricolores et des banderolles sur lesquelles était inscrit «Sécurité, liberté, égalité, fraternité». En fin de défilé, des altercations avec d’autre habitants d’Aubervilliers se sont produites, nécessitant l’intervention des forces de l’ordre pour séparer les protagonistes.

Avec 105 agressions ces huit derniers mois, les Chinois d’Aubervilliers sont régulièrement la cible d’attaques. Deux à trois vols avec violences ont lieu chaque jour, notamment car les Chinois ont la réputation d’avoir de l’argent en liquide sur eux et de ne pas parler à la police. La majorité de la communauté chinoise ne parle d’ailleurs pas français, ou très peu. Le 12 août, un cuisinier chinois est mort après une agression à Aubervilliers, le maire de la ville avait alors dénoncé un « ciblage raciste ».

Diaporama.

  • Ouverture: ƒ/2.8
  • Appareil photo: Canon EOS-1D Mark III
  • Prise de vue: 21 août, 2016
  • Focale: 200mm
  • ISO: 200
  • Vitesse d’obturation: 1/1600s

Vu 4864 fois par 983 visiteurs depuis le 12/10/2018

Sur le même thème