La mobilisation a été massive ce jeudi 22 mars 2018 à la SNCF avec plus de 35 % de grévistes, éclipsant celle dans la fonction publique, qui est restée limitée.

Ce devait être la journée des fonctionnaires lorsqu’en février, sept de leurs fédérations sur neuf (toutes sauf la CFDT et l’UNSA) avaient décidé de les appeler à se mobiliser ce jeudi sur les salaires, l’emploi et les services publics. Mais les cheminots leur ont volé la vedette. Le contraste entre les deux défilés parisiens qui ont convergé place de la Bastille a résumé à lui seul la journée. Ambiance calme et plutôt âgée du côté de la fonction publique, plus jeune et plus dynamique du côté de la SNCF. Les casseurs eux-mêmes, présents en nombre, ne s’y sont pas trompés, qui ont choisi d’aller plutôt parasiter les cheminots, ce qui a donné lieu à des affrontements avec les forces de l’ordre qui ont fait usage de canon à eau et grenades lacrymogènes.

Diaporama.

  • Ouverture: ƒ/7.1
  • Appareil photo: Canon EOS-1D X
  • Prise de vue: 22 mars, 2018
  • Correction d’exposition: -1/3EV
  • Flash actif: no
  • Focale: 16mm
  • ISO: 250
  • Localisation: 48° 52.5698′ 0″ N 2° 21.4733′ 0″ E
  • Vitesse d’obturation: 1/640s

Vu 3763 fois par 792 visiteurs depuis le 12/10/2018

Sur le même thème