Areva a poursuivi vendredi 20 décembre 2013 devant le tribunal correctionnel de Paris le militant antinucléaire Stéphane Lhomme, président de l’Observatoire du nucléaire, qui avait accusé le groupe français de corruption au Niger en 2012. Le 11 décembre 2012, dans un communiqué, l’association avait fait état d’une contribution d’Areva au budgetLire la suite