Rue Gay-Lussac à Paris, au numéro 39, près d’une cinquantaine de religieuses vivent et prient en plein coeur du Ve arrondissement, dans la maison mère de l’ordre de l’Adoration réparatrice. Le monastère existe depuis 1848. C’est une peintre, issue d’un milieu plutôt bourgeois, qui le fonda, rue des Ursulines. En 1863,Lire la suite