Samedi 16 octobre 2010, le calme régnait sur la raffinerie Total de Grandpuits, en Seine-et-Marne, à l’arrêt complet depuis plusieurs jours et ayant cessé d’alimenter le dépôt de kérosène destiné aux aéroports de Roissy et d’Orly. Personnel réduit, aires de remplissage des camions citernes vides, tout semblait paralysé à l’exception duLire la suite