Arborant souvent le masque des Anonymous, devenu l’emblème des cybermilitants, des manifestants ont défilé samedi 11 février 2012 pour dénoncer les atteintes à l’internet contenues selon eux dans l’accord multilatéral ACTA sur la contrefaçon. Négocié entre l’Union européenne, les Etats-Unis, le Japon, le Canada, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, Singapour, la Corée duLire la suite