C’est à Urakami, entre les deux usines d’armements appartenant à Mitsubishi, qu’explose le 9 août 1945, peu après 11 h du matin, à quelque 450 mètres d’altitude la seconde bombe atomique larguée par l’armée américaine. La cathédrale Sainte-Marie d’Urakami, le principal lieu de culte catholique de Nagasaki est touchée et totalementLire la suite