Rassemblement du 1er Mai à la mémoire de Brahim Bouarram

Le 1er mai 1995, Brahim Bouarram, un marocain de 29 ans se noyait dans la Seine, à Paris, après avoir été précipité et dans le fleuve par des skinheads sortie des rangs de la manifestation annuelle du Front national, organisée à proximité.

En 2003, le maire de Paris Bertrand Delanoë, au nom des citoyens parisiens, a honoré sa mémoire et celle de toutes les victimes du racisme par la pose d’une plaque contre l’oubli et pour le refus des discours de haine. Pour la 15ème année, un rassemblement était organisé le 1er mai 2010 sur les lieux du drame, Pont du Carrousel, à Paris, pour rendre hommage à la victime et pour condamner tous les crimes racistes.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le