Entre détresse et colère, les Roms expulsés se mobilisent à Montreuil

Des Roms qui occupaient depuis le 13 août 2010 un bâtiment dans le quartier du Haut Montreuil, en Seine-Saint-Denis, ont été évacués par la police samedi 14 août 2010 à l’aube, les hommes ayant été séparés des femmes et enfants et placés en garde à vue au commissariat de police de la ville.

Entre détresse et colère, les familles ont décidé de se rassembler devant le commissariat afin de demander la libération de tous les hommes, dont la fin de la garde à vue a eu lieu en milieu d’après midi.

Comme à Choisy-le-Roi quelques jours auparavant, la municipalité de Montreuil a décidé de les héberger dans un gymnase pour la nuit.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]