Michèle Alliot-Marie démissionne

Au coeur d’une polémique sur ses relations avec la Tunisie du président déchu Zine ben Ali,  la ministre des Affaires étrangères Michèle Alliot-Marie a annoncé dimanche 27 février 2011 sa démission dans une lettre remise en mains propres au chef de l’Etat, lors d’un entretien à l’Elysée.

Michèle Alliot-Marie a été ministre sans discontinuer de 2002 à 2011, période durant laquelle elle a occupé successivement les fonctions de ministre de la Défense, de ministre de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales, de ministre d’État, garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Libertés, puis de ministre d’État, ministre des Affaires étrangères et européennes.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]