Expulsion prévisible d’une centaine de Roms à Ivry-sur-Seine

Près de deux mois après l’incendie accidentel qui avait ravagé leur campement et coûté la vie à un quinquagénaire, porte de Choisy, à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), le 6 février 2011, une centaine de Roms sinistrés s’est installée sur un terrain appartenant à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) et laissé à l’abandon depuis de nombreuses années.

Sur cette parcelle jouxtant l’hôpital Charles Foix, les familles de roumains ont installé leur tente et bénéficient de l’aide de la municipalité, de la paroisse, d’associations locales et d’habitants, mobilisés pour les soutenir dans leur quotidien.

Dans un souci humanitaire, l’AP-HP dans un premier temps autorisé la municipalité à pénétrer sur le terrain pour y installer des sanitaires et procéder à un branchement d’eau. Depuis, l’AP-HP a déposé une assignation en justice demandant leur expulsion. La date du procès est maintenant connue : le 4 avril 2011, à 13h30 au Tribunal de Grande Instance de Créteil.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]