« Golgota Picnic » : le Théâtre du Rond-Point à Paris transformé en camp retranché

À l’appel de l’Institut Civitas, proche du mouvement lefebvriste, quelques dizaines de fidèles catholiques opposés à la pièce de théâtre « Golgota Picnic » de l’Argentin Rodrigo Garcia se retrouvent chaque soir pour prier devant le Théâtre du Rond-Point, à Paris, depuis la première représentation de cette pièce, le jeudi 8 décembre 2011.

Conséquence, la préfecture de police de Paris a mis en place un imposant dispositif policier destiné à empêcher les débordements violents qui s’étaient produits en octobre 2011 lors des représentations au Théâtre du Châtelet à Paris de la pièce de Romeo Castellucci « Sur le concept du visage du fils de Dieu ».

Rues désertes, barrières multiples, cordons de sécurité, contrôles et filtrages, voilà ce qu’il vous faudra franchir avant de parvenir jusqu’aux manifestants.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]