Nicolas Dupont-Aignan vante sa « France libre » pour son premier grand meeting de campagne

Le candidat souverainiste à l’élection présidentielle, Nicolas Dupont-Aignan, a promis une « France libre » au cours de son premier meeting de campagne, dimanche 22 janvier 2012 à Paris, avec la sortie de l’euro et le protectionnisme national en tête de ses priorités.

« Nous ferons campagne pour cette France libre, car c’est la clé de tout ! », a lancé le président de Debout la République (DLR), dans la grande salle de 800 places du théâtre du Gymnase, pleine à craquer.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]