Open « Make Up For Ever » 2012 de natation synchronisée de Montreuil

A presque six mois des Jeux Olympiques de Londres 2012, la ville de Montreuil accueillait, du  26 au  28 janvier 2012,  le deuxième Open « Make Up For Ever » de Natation Synchronisée . Cet événement international s’inscrivait parmi les rendez-vous incontournables de la discipline avec sept épreuves disputées, plus de 150 nageuses engagées et près de 2 000 spectateurs. 20 nations ont été  représentées dont les plus grandes dans la discipline, telles que la Russie, la Chine et le Japon, l’occasion pour l’élite internationale de procéder aux derniers ajustements avant le Tournoi de Qualification Olympique, du 18 au 22 avril 2012 à Londres. Un plateau exceptionnel qu’a affronté l’Equipe de France de natation synchronisée,  classée 8e aux derniers Championnats du Monde à Shanghai, en juillet 2011.

Baptisée à ses débuts « ballet aquatique, dans les années 20, la Natation Synchronisée est devenue un sport olympique à part entière en 1984 aux Jeux Olympiques de Los Angeles. Sur un ballet libre de quatre minutes, les concurrentes restent en apnée plus de la moitié du temps, la tête sous l’eau tout en effectuant des mouvements techniques éprouvants avec les bras et les jambes. Pour effectuer les figures la tête en bas et les jambes en dehors de l’eau, les nageuses doivent trouver un appui avec la seule force des bras. A l’inverse, lorsqu’elles ont la tête en dehors de l’eau et les bras en l’air, les concurrentes doivent appuyer sur leurs jambes en rétropédalage. Dans les deux cas, l’objectif est d’être la plus haute possible, ce qui demande un effort conséquent et particulièrement difficile à maintenir le temps d’une épreuve pouvant aller de deux à cinq minutes.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]