A Villepinte, Sarkozy rassure ses militants et fustige l’Europe

Le président sortant, Nicolas Sarkozy, était dimanche 11 mars 2012 à Villepinte pour son plus grand rassemblement de campagne.

Le candidat de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) rêvait de rééditer l’immense meeting du 14 janvier 2007 à Porte de Versailles, véritable rampe de lancement vers sa victoire aux élections précédentes. Ainsi comme en 2007, Nicolas Sarkozy à imposé ses thèmes de campagne, en s’adressant à la “France du non”. Le candidat tente de bousculer l’Union Européenne sur deux sujets : l’espace Schengen et le libre-échange. Il pose deux ultimatums : si la convention Schengen n’est pas réformée, et si l’Europe ne met pas en place une loi “Achetez Européen”, alors la France fera cavalier seul sur ces deux sujets. L’équipe de campagne de Nicolas Sarkozy avait mis les petits plats dans les grands. Objectif : ridiculiser le meeting tenu au Bourget par François Hollande fin janvier, qui avait réuni 25 000 personnes. A Villepinte, combien étaient-ils à agiter des drapeaux bleu-blanc-rouge dans cet immense hall de 46 000 mètres carrés ? Impossible à dire précisément. Tous les chiffres ont été avancés, aucun vérifiés”.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]