Des Indignés convergent vers Paris pour dénoncer une “mascarade électorale”

Quelque 300 militants, selon la police, du mouvement des Indignés ou de simples citoyens, venus d’Ile-de-France mais aussi, à pied, de Toulouse, Bayonne, Marseille, Angers et Lille, se sont rassemblés samedi 21 avril 2012 à Paris pour dénoncer une “mascarade électorale”.

Au son des tambours, les “marches populaires”, parties entre le 3 mars (Marseille) et le 7 avril (Angers), ont convergé jusqu’à Paris pour demander, à la veille du premier tour de l’élection présidentielle, “une démocratie réelle”, car “les candidats actuels ne nous représentent pas”. Rassemblés à la Fontaine des Innocents du quartier des Halles (Ier arrondissement), les manifestants devaient ensuite se rendre au Champ-de-Mars (VIIe), où ils espèrent pouvoir rester jusqu’au 12 mai, journée d’actions internationale de tous les “Indignés”, un an après le début du mouvement espagnol.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]