Nicolas Sarkozy promet une nouvelle loi pénalisant la négation du génocide arménien

A l’occasion du rassemblement du 24 avril 2012 à Paris qui commémorait le 97e anniversaire du génocide arménien, place du Canada, dans le 8e arrondissement de Paris, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont réaffirmé leur volonté de faire voter rapidement, en cas de victoire à la présidentielle, une nouvelle loi pénalisant la négation du génocide arménien.

Une proposition de loi avait déjà été adoptée par l’Assemblée et le Sénat en janvier avant d’être invalidée par le Conseil constitutionnel. Le président sortant et son rival socialiste se sont succédé, mais sans se rencontrer, devant le monument du souvenir érigé près du pont des Invalides, sur la rive droite de la Seine, à l’occasion de l’anniversaire du massacre des Arméniens par la Turquie. Si François Hollande est un “habitué” de la commémoration, c’est en revanche, la première fois que Nicolas Sarkozy y participait. Franck Papazian, le coprésident du Conseil consultatif des organisations arméniennes de France (CCAF) s’est d’ailleurs réjoui de leur présence : “Je suis très satisfait que le président de la République actuel et le futur président participent à cette cérémonie”.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]