Monumenta 2012 : Daniel Buren colore le Grand Palais à Paris

Organisé par le ministère de la Culture depuis 2007, Monumenta propose chaque année à un artiste de renommée internationale de créer une oeuvre unique sous la nef de 13.500 mètres carrés du Grand Palais, à Paris, coiffée d’une verrière qui culmine à 45 mètres.

Pour la cinquième édition, du 10 mai au 21 juin 2012, l’artiste français Daniel Buren  relève le défi à l’aide de cercles de plastique coloré soutenus par 1.500 fins piliers noirs et blanc, comme autant de parasols serrés les uns contre les autres. Les couleurs projetées au sol se mêlent de façon plus ou moins forte selon la luminosité : tonalités pastel en cas de ciel couvert, teintes éclatantes lorsque le soleil brille. Au centre, sous la verrière quadrillée de bleu, des miroirs installés au sol forment une clairière. Les visiteurs sont invités à se promener dessus, pour redécouvrir l’architecture du Grand Palais.

En 2007, Daniel Buren a reçu le Praemium Impériale remis par l’Empereur du Japon, distinction considérée comme le prix Nobel pour les Arts Visuels.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]