70 ans après, les enfants de déportés juifs commémorent la rafle du Vel d’Hiv du 16 juillet 1942

Il y a 70 ans, les 16 et 17 juillet 1942, 13.152 Juifs étrangers réfugiés en France étaient arrêtés à Paris par la police française, dont 8.160 enfermés au Vélodrome d’hiver, près de la Seine, dans le XVe arrondissement de Paris, lors de la plus grande rafle de Juifs en France pendant l’Occupation.

La quasi totalité des Juifs raflés à Paris furent déportés. Parmi ceux du “Vel d’Hiv”, moins d’une centaine – mais aucun enfant – survécurent.

Une commémoration était organisée le 16 juillet 2012 sur les l’emplacement du Vel d’Hiv, détruit depuis, en présence de Maître Serge Klarsfeld, président de l’Association des fils et filles de déportés juifs de France.

Un récent sondage CSA/UEJF portant sur un échantillon de 1056 français révèle que 60 % des jeunes de 18 à 24 ans n’ont jamais entendu parler de cette rafle, un chiffre supérieur à la moyenne constatée chez l’ensemble des Français (42%).  Par ailleurs, moins d’un tiers des étudiants français savent que c’est la police française qui a procédé à la rafle du Vel d’Hiv (32%), et moins d’un Français sur deux en moyenne (46 %).

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]