Les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes manifestent devant l’Assemblée nationale

Une manifestation contre les expulsions des opposants à la construction de l’aéroport Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes a été organisée les samedi 20 octobre 2012 à Paris, devant l’Assemblée nationale.

“Ayrault gazeur de poules » pouvait on lire sur une banderole, ou bien « Stop Ayraultport » sur de grands avions en papier.

Depuis mardi 16 octobre 2012 est menée par la préfecture une vaste opération d’évacuation des squateurs installés à Notre-Dame-des-Landes, sur le site où doivent commencer les travaux de construction de l’aéroport. La zone est bouclée par les forces de l’ordre. Les squateurs installés sur place tentent par tous les moyens de résister en se livrant à une guérilla bocagère et vendredi 19 octobre 2012, le préfet de Loire-Atlantique Christian de Lavernée les a appelés à abandonner leurs “comportements violents”.

Le projet d’aéroport Grand Ouest, destiné à remplacer en 2017 l’actuel aéroport de Nantes Atlantique situé au sud de l’agglomération, a été déclaré d’utilité publique par l’Etat et il est soutenu par les collectivités locales socialistes. Il est contesté sur place par les agriculteurs et les anticapitalistes, ainsi que, à l’échelle nationale, par EELV, le Parti de gauche ou le Modem.

Après avoir tenté de rejoindre le siège du parti Socialiste, situé rue de Solférino à proximité de l’Assemblée nationale, les manifestants parisiens ont été bloqués par les forces de l’ordre boulevard Saint Germain.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]