Un immeuble réquisitionné à Paris, expulsé par les forces de l’ordre

Le samedi 1er décembre 2012 en fin d’après-midi, un collectif de précaires, chômeurs, mal logés, sans-papiers et retraités, ont choisi d’enfreindre la loi pour ouvrir un bâtiment vide depuis des années, situé au 63 rue de la Chapelle, dans le 18ème arrondissement de Paris.

Un immeuble appartenant à la SIEMP (Société d’économie mixte de la Ville de Paris), qui avait été squatté et vidé immédiatement par la mairie de Paris, ayant pour objectif d’y construire des logements sociaux.

Après avoir déployé sur la façade une banderole indiquant « Assez de blablas…ça c’est d’la réquisition », les membres du collectif se sont installés dans l’immeuble, avant d’évacuer d’eux même l’édifice, cernés par les forces de l’ordre qui les ont poursuivis sans succès, pour les interpeller.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]