Commémoration à Paris de l’exécution de 22 résistants du groupe Manouchian

Le 21 février 1944, les nazis exécutaient au Mont Valérien  22 résistants des FTP-MOI (Francs tireurs et partisans de la main – d’oeuvre immigrée), arméniens, juifs polonais, juifs hongrois, espagnols, italiens, dirigés par le résistant communiste arménien, Missak Manouchian.

L’association “Sortir du colonialisme”, rejointe par des membres du Parti communiste et des élus du 14ème arrondissement de Paris  rendait un hommage à ces résistants  le  jeudi 21 février 2013, devant le 11 de la rue de Plaisance, dans le 14ème arrondissement de Paris, immeuble ou  Missak Manouchian et son épouse Mélinée s’installèrent en 1941 et  vécurent jusqu’à l’arrestation de Missak le 16 novembre 1943.

La seule femme du groupe, Olga Bancic, ouvrière roumaine habitant 114 rue du Château et ayant participé indirectement à une centaine d’attaques contre les Allemands  fut transférée en Allemagne, où elle fût décapitée, la veille de son anniversaire, à l’âge de 32 ans.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]