“Manif pour tous” : les heurts entre manifestants et forces de l’ordre font polémique

A la fin de la manifestation « Manif pour Tous » organisée avenue de la Grande Armée, à Paris, le 24 mars 2013, plusieurs centaines de personnes ont descendu l’avenue des Champs Elysées , où elles ont été stoppées par les forces de l’ordre au niveau du Rond Point.

Les manifestants, dont certains s’étaient agenouillés devant les policiers en criant “Démocratie !” ou chantant La Marseillaise dans un air rendu irrespirable par les gaz, ont été pris en tenaille par des gendarmes mobiles et des CRS.

Les forces de l’ordre les ont poussés sans ménagement, usant parfois de leurs matraques, dans une grande cohue.

Peu après 21 heures, l’avenue était totalement évacuée, les derniers récalcitrants ayant été raccompagnés jusqu’au métro par les forces de l’ordre.

A la suite de ces débordements, le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, a estimé dimanche 24 mars que la “Manif pour tous” contre le mariage homosexuels avait “incontestablement” échappé à ses organisateurs. “La manif leur a parfois échappé, ils ont été débordés par des groupes extrémistes”, a-t-il déclaré.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]