Otages : les Moulin-Fournier sont en France

Les sept Français de la famille Moulin-Fournier, dont quatre enfants, libérés vendredi 19 avril 2013 sains et saufs après deux mois de captivité aux mains du groupe islamiste Boko Haram au Nigeria, sont arrivés samedi 20 avril 2013. Ils ont atterri en provenance de Yaoundé à l’aéroport d’Orly, au sud de Paris, où le président François Hollande est venu les accueillir. La famille Moulin-Fournier a voyagé à bord du Falcon du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui a fait un aller et retour au Cameroun pour aller les chercher. L’appareil s’est posé à 6 heures sur le tarmac où attendaient aussi une dizaine de membres de la famille des ex-otages et une soixantaine de journalistes. Les sept anciens otages, souriants, des couvertures sur les épaules pour se protéger du froid vif du petit matin, sont descendus de l’avion et tombés immédiatement dans les bras de leurs proches, avant de s’acheminer vers le pavillon d’honneur.

Très peu d’informations ont filtré sur les conditions de cette libération, annoncée dès vendredi matin par la présidence camerounaise. François Hollande, qui avait remercié vendredi les autorités camerounaises et nigérianes ayant “travaillé à cette issue heureuse”, avait fait valoir que “c’est en étant le plus discret possible que nous pouvons être les plus efficaces”.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]