Hommage à Clément Méric, à Paris

Militants « antifascistes » ou manifestants sans étiquette, quelque 6 000 personnes ont défilé samedi 8 juin 2013 après-midi à Paris, Nantes et Toulouse en hommage au jeune militant d’extrême gauche Clément Méric, décédé après une bagarre avec des skinheads dans la capitale.

À Paris, environ 4 000 personnes, selon la police, ont défilé dans le calme entre Bréguet-Sabin , près de Bastille et la Place Gambetta, au nord-est de la capitale, où le cortège a fini de se disperser vers 17 h.

« Cet assassinat est politique » et « la montée de l’extrême droite actuelle est une réalité, elle n’est pas fantasmée », a déclaré à la presse Olivier, l’un des membres du groupe Action antifasciste Paris-Banlieue auquel appartenait la jeune victime.

Les membres de ce collectif « Antifa », la plupart vêtus d’un t-shirt noir sur lequel était écrit : « Clément à jamais l’un des nôtres » et dont certains avaient les larmes aux yeux, ouvraient le cortège, suivis de quelques milliers de manifestants sans signe d’appartenance politique.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]