La nouvelle place de la République déjà hot-spot pour les skateurs parisiens.

Après un an et demi de travaux, la place de la République est enfin accessible aux Parisiens. Si Bertrand Delanoë souhaitait rendre “la place aux piétons”, à peine inaugurée, elle a aussi été prise d’assaut par les skateurs.

« Très honnêtement, je ne me souviens plus de ce à quoi ressemblait la place avant. Mais là, on a un très bon flat pour s’entraîner, c’est cool ». Ce jargon d’initié coule de la bouche de Cyril, 24 ans, qui profite du beau temps pour faire une pause. « Ce qu’on appelle flat, c’est l’esplanade, une surface plane pour glisser. » Les skateurs sont habitués à composer avec les moyens du bord, mais il semble bien que ce nouveau spot comble leurs attentes. « On peut faire des figures sur les blocs de bétons, la mairie n’a pas encore mis de dispositif anti-skate, et c’est assez appréciable », poursuit-il. 

A l’heure actuelle, les skateurs ne semblent déranger personne, malgré la rapidité hallucinante avec laquelle ils ont investi l’espace urbain. Sur ce point, les concepteurs de la place et la Mairie ont opté pour la bienveillance. Pour Océane Ragoucy, architecte et chef de projet en communication à l’agence TVK, cette évolution est naturelle : « Cette place a été pensée en accord avec la mairie pour développer des nouveaux usages urbains, et indirectement, le skate en fait partie . Nous n’étions donc pas du tout opposés à cette pratique et nous l’avons même plutôt encouragé. »Même son de cloche de la part de la mairie du 10e : «Les skateurs sont nombreux mais n’ont pas d’incidence sur la vie des riverains, pour l’instant», commente un attaché au cabinet du maire. Les dispositifs contre ce sport (sièges et barres métalliques) ne sont pas à l’ordre du jour.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]