Corbeil-Essonnes : Serge Dassault conserve son immunité parlementaire

Le bureau du Sénat a refusé mercredi 8 janvier 2014 de lever l’immunité parlementaire de Serge Dassault, ancien maire de la ville de Corbeil-Essonnes.

Depuis 2010, des juges du pôle financier de Paris enquêtent sur des mouvements suspects d’argent et sur les pratiques supposées du sénateur UMP dans la ville dont il a été maire pendant 14 ans. Une levée de l’immunité de Serge Dassault devait permettre aux magistrats de le placer en garde à vue et de procéder à des perquisitions dans ses locaux.

Cette série de photos a été prise alors que Serge Dassault annonce  l’ouverture du carnaval Vénitien devant la mairie de Corbeil-Essonnes, le 4 avril 2009, ville dont a été reconduit comme maire depuis mars 2009. Deux mois après, le 8 juin 2009, le Conseil d’État invalidera le scrutin municipal de Corbeil-Essonnes pour irrégularités des comptes de campagne des listes de Serge Dassault et de son adversaire communiste et prononcera leur inéligibilité pour un an au mandat municipal.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]