UMP : Jean-François Copé démissionne

Sommé par les ténors de l’UMP de démissionner, Jean-François Copé a annoncé le mardi 27 mai 2014 qu’il quittait la tête du parti. Sa démission sera effective à compter du 15 juin.

Les trois anciens Premiers ministres Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin et François Fillon assureront la direction collégiale de l’UMP jusqu’à un congrès extraordinaire à l’automne. Toute la direction du parti démissionne collectivement.

Le député-maire de Meaux, 50 ans, poussé par ses pairs à la démission, a tenté de se maintenr à la tête de l’UMP jusqu’au congrès extraordinaire de l’automne, alors que flambe l’affaire Bygmalion. Il a fini par abandonner la présidence qu’il avait conquise de haute lutte contre François Fillon en novembre 2012. Depuis, les deux hommes se sont livrés à un interminable duel.

L’annonce de ce départ intervient alors que l’UMP fait face à l’une des crises les plus graves depuis sa création en 2002 : une crise politique puisqu’elle a été devancée de 4 points par le Front national aux élections européennes, crise judiciaire ensuite avec perquisition à son siège pendant toute la nuit et développement du dossier Bygmalion qui atteint désormais Nicolas Sarkozy sur fond de soupçons de fausses factures et comptes de campagne faussés.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]