Violences policières : une “marche pour la justice et la dignité” organisée à Paris.

Ils étaient plusieurs milliers en marche dans Paris “pour la justice et la dignité” ce dimanche 19 mars 2017. Leur objectif : dénoncer les violences policières, à cinq semaines de la présidentielle et un mois et demi après le déclenchement de l’affaire Théo, du nom de ce jeune homme dont l’interpellation brutale a provoqué d’importantes manifestations en février.

C’était la deuxième fois, après octobre 2015, que cette marche, à l’initiative de familles de victimes, était organisée dans la capitale.

Mais au lendemain de l’agression de militaires à l’aéroport d’Orly, un important dispositif de sécurité a été mis en place. Parti de la place de la Nation à 14h, le cortège s’est rendu place de la République, pour assister à un concert de 18h à minuit. À l’arrière du cortège, plusieurs centaines de personnes portant capuches, cache nez et lunettes noires ont tiré des fumigènes de façon sporadique. Quelques vitrines d’établissements bancaires ont été cassées, tandis que des projectiles, dont des cocktails molotov, ont été lancés sur des représentants des forces de l’ordre, qui ont répliqué avec du grenades lacrymogènes.

Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]