Journée des droits des femmes : un appel à cesser le travail à 15 h 40.

Associations féministes et représentants de syndicats ont appelé hommes et femmes à se mobiliser le 8 mars 2018, à partir 15 h 40, pour marquer la persistance des inégalités professionnelles et faire de la journée des droits des femmes « une lutte collective », pas « une fête ».

« Le 8 mars n’est pas la journée de la femme, ce n’est pas une fête. C’est une journée de lutte pour toutes », a déclaré lors d’une conférence de presse Véronique Séhier, coprésidente du Planning familial, membre du collectif baptisé 8mars15h40.

À l’appel de ce mouvement, composé de 29 syndicats, associations féministes ou représentants d’étudiants, de nombreuses mobilisations sont organisées dans toute la France pour le 8 mars, y compris dans des entreprises ou des universités. Le collectif appellait également les femmes à cesser le travail à 15 h 40 le 8 mars, pour marquer le fait que les femmes sont payées en moyenne 26 % de moins que les hommes.
Diaporama.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le