Timide début de mobilisation des jeunes pour le climat à Paris.

Plus de 200 jeunes ont manifesté vendredi 15 février 2019 à Paris contre l'”inaction climatique” du gouvernement, une première mobilisation timide comparée aux milliers d’élèves ayant défilé en Belgique ou au Royaume-Uni. A l’appel de l’adolescente suédoise Greta , 16 ans, qui chaque vendredi depuis des mois sèche les cours pour aller protester devant le parlement suédois, des écoliers et étudiants descendent dans la rue une fois par semaine dans de nombreuses villes du monde.

Mais le mouvement n’avait pas encore gagné la France. Vendredi, à l’appel d’un collectif d’étudiants d’Ile-de-France, des dizaines de jeunes portant des pancartes “Sauve un panda, taxe un banquier” ou “moins de riches, plus de ruches” se sont assis devant le ministère de la Transition écologique, bloquant la circulation.

La secrétaire d’Etat à la Transition écologique Brune Poirson est sortie à la rencontre des jeunes massés devant son ministère. “Derrière ces portes, contrairement peut-être à ce que certains peuvent penser, vous n’avez pas des adversaires mais des alliés”, a-t-elle lancé. Le ministre François de Rugy s’était réjoui de l’annonce de cette mobilisation, souhaitant que les jeunes générations “commencent à convaincre leurs parents”.

En voir plus : consultez la Galerie.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le