Les Pays-Bas reconnaissent que leur raid sur Air France-KLM n’était pas “orthodoxe”.

La France et les Pays-Bas vont lancer un “processus de travail” pour améliorer les performances d’Air France-KLM et ses conclusions seront rendues d’ici fin juin, a annoncé le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire après un entretien avec son homologue néerlandais.

La prise de participation surprise de 14% de l’Etat néerlandais dans le groupe aérien franco-néerlandais “n’est pas orthodoxe”, a reconnu le ministre néerlandais des Finances, Wopke Hoekstra, après une rencontre avec M. Le Maire, destinée à apaiser les tensions entre les deux gouvernements, suscitées par un raid boursier dévoilé en début de semaine par La Haye.

“Nous nous nous sommes expliqués”, a dit le ministre français. “Nous avons surtout voulu nous tourner vers l’avenir avec, comme seul objectif, de faire d’Air France-KLM la compagnie aérienne la plus performante au monde”.

“Pour cela, un processus de travail a été mis en place. Il rendra ses conclusions d’ici la fin du mois de juin et travaillera en parfaite intelligence avec Ben Smith”, le patron d’Air France-KLM, a-t-il ajouté. “Nous réaffirmons notre soutien à Ben Smith”, a poursuivi le ministre.

“Le résultat final devra être équitable et équilibré pour les deux parties”, selon un communiqué des deux ministres diffusé après la réunion. Source.

En voir plus : consultez la Galerie.

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le