La 21e Techno Parade a dansé pour Steve Maia Caniço, samedi à Paris

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont défilé samedi 28 septembre 2019 après-midi à Paris derrière les chars de la 21e Techno Parade, dédiée à Steve Maia Caniço, mort à Nantes lors de la dernière Fête de la musique, marquée par une opération policière controversée.

Vitrine annuelle des musiques et cultures électroniques, le défilé avait pris cette année pour mot d’ordre “Dansons pour Steve” en hommage à ce jeune de 24 ans retrouvé noyé dans la Loire. Un collectif nantais d’une trentaine de jeunes portant des tee-shirts “Justice pour Steve” participait à cette édition. Il s’agissait selon Tommy Vaudecrane, le président de l’association Technopol qui organise la Techno Parade, de rendre “hommage dans la dignité, la paix et la sobriété” à “ce jeune homme passionné de techno.”

Plus militante que jamais, la 21e Techno Parade entendait aussi lutter “contre la discrimination et l’incompréhension dont souffrent les musiques électroniques“,   avec plusieurs fermetures administratives récentes d’établissements. Le char du collectif des free parties réclamait ainsi des “fêtes libres“.

Quelques centaines de “gilets jaunes” se sont par ailleurs glissés samedi devant la parade, ralentissant le cortège. “Grève, blocage, Macron démission“, scandaient les manifestants refusant de quitter leurs “gilets jaunes” comme leur demandaient les organisateurs de la Techno parade. “Nous n’avons pas invité les gilets jaunes“, a expliqué le président de Technopol Tommy Vaudecrane disant “regretter cette récupération“.

 

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le