Marche contre l’islamophobie : une militante seins nues perturbe brièvement le cortège.

A peine partie de la Gare du Nord à Paris, la marche contre l’islamophobie a connu un accroc ce dimanche 10 novembre 2019. Une femme sein nue a fait irruption dans le cortège. « Ne bradons pas la laïcité », avait-elle écrit sur son corps. Si elle a repris le mode d’action du groupe, il ne s’agit cependant pas d’une Femen.

La scène a été capturée par plusieurs caméras de téléphone. On y voit la jeune fille ôter sa chemise bleue pour révéler la poitrine et le message qu’elle y a inscrit, levant les deux poings en l’air et déclenchant des cris autour d’elle. Un cercle s’est rapidement formé autour d’elle, certains manifestants empêchant les autres s’approcher.

Dans la confusion, la jeune femme a ensuite été emmenée sur le côté de la rue, où plusieurs personnes ont tendu des manteaux devant elle afin de tenter de la dissimuler à la foule. Sur des images partagées par un journaliste de la RTS, on peut apercevoir le service d’ordre de la marche tentant de l’exfiltrer et créant une barrière entre la militante et les manifestants. « La tension est retombée, pas d’agressivité », écrit le journaliste Alexandre Habay, qui rapporte que selon certains, la police était attendue.f

Contrairement aux apparences et à ce qui a été initialement relayé sur les réseaux sociaux, la militante n’appartient cependant pas aux Femen. « Le mouvement Femen n’était pas présent pendant la marche », a démenti le groupe, interrogé par Le Parisien.

Source.

 

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le