L’anniversaire des Gilets jaunes marqué par des violences à Paris.

Comme l’impressionnant dispositif policier le laissait présager, le premier anniversaire du mouvement des Gilets jaunes, le 16 novembre 2019,  a été marqué par des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre, notamment à Paris.

Durant deux heures en début d’après-midi, la situation est restée confuse Place d’Italie. Voitures renversées, engin de chantier et poubelles incendiées, abribus saccagés : en une demi-heure, les assauts sporadiques de petits groupes se sont transformés en flambée de violences. Selon l’AFP, plusieurs manifestants ont été blessés – dont un journaliste -, et des pompiers empêchés d’intervenir.

Le centre commercial d’Italie 2, sur la place, avait fermé dès les premiers incidents. Vers 13h, ses portes d’entrée et les vitrines d’une résidence hôtelière voisine ont été attaquées à coup de pavés par plusieurs dizaines de personnes cagoulées et vêtues de noir.

« Au vu des violences et des exactions », la préfecture de police a demandé l’annulation de la manifestation qui devait s’élancer de cette place à partir de 14h.

Plusieurs dizaines de personnes ont également brièvement bloqué la circulation sur le périphérique parisien au niveau de la Porte de Champerret. Elles se sont retirées dans le calme à l’arrivée des forces de l’ordre, quelques minutes après. Epicentre de plusieurs samedis violents, les Champs-Elysées, cadenassés et interdits à toute manifestation, ont été épargnés.

Au total, 28.000 personnes ont manifesté ce samedi dont 4.700 à Paris, selon le ministère de l’Intérieur. A 18h30, la Préfecture de police de Paris faisait état de 120 personnes interpellées dans la capitale.

Source.

 

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le