Hommage aux militaires morts au Mali : « Ils sont morts pour nous tous »

Le drame a profondément choqué en France.

Le président Emmanuel Macron s’est incliné lundi 2 décembre 2019 devant « le sacrifice » des treize soldats morts la semaine dernière au Mali « pour la France » et « les peuples du Sahel », lors d’un hommage national solennel et glacial dans la cour des Invalides à Paris.

Dans une atmosphère très lourde, le chef de l’État a salué « treize destins français », devant quelque 2 500 personnes, dont les familles des victimes et de nombreux responsables politiques. Militaires, anciens combattants, anonymes…, des milliers de personnes s’étaient d’abord réunies sous un soleil radieux et dans un froid cinglant pour voir passer le cortège sur le pont Alexandre-III, avant qu’il ne pénètre dans l’enceinte qui accueille depuis le XVIIe siècle vétérans et blessés de guerre.

Tous ont été faits chevalier de la Légion d’honneur à titre posthume. La sonnerie aux morts a ensuite retenti tandis que les cercueils étaient portés hors de la cour, suivis par les membres des familles, dont certains s’étaient enlacés, les yeux rougis. Les militaires doivent être inhumés cette semaine dans des funérailles distinctes. Une cérémonie est notamment prévue à Pau  mardi, sur la base qui a perdu dans le drame sept de ses soldats. Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta assistait à la cérémonie, de même que les anciens présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande, le Premier ministre Édouard Philippe et les responsables des principaux partis politiques.

Source.

 

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]

Mis à jour le