Mobilisation massive contre la réforme des retraites, des annonces attendues la semaine prochaine.

La grève du jeudi 5 décembre 2019 contre la réforme des retraites a été particulièrement suivie, avec 806.000 manifestants à travers toute la France, selon les chiffres officiels. L’appel à la mobilisation, initialement lancé dans les transports, à la SNCF et à la RATP, a été relayé ces dernières semaines par de nombreuses catégories professionnelles, du public et du privé. Conséquence de cette mobilisation : un trafic quasi nul sur les rails, très perturbés dans presque tous les transports en commun et des écoles fermées.

Le ministère de l’Intérieur a dénombré 806.000 manifestants en France. De son coté, la CGT en évoque plus de 1,5 million. Parmi les mobilisations massives, les autorités ont compté au moins 33.000 personnes à Toulouse, 25.000 à Marseille, 20.000 à Lyon, Montpellier et Bordeaux.

Le départ de la manifestation parisienne, prévu à 14 heures de la gare du Nord pour rallier la place de la Nation, a été retardé en raison du grand nombre de personnes rassemblées en tête de cortège. La manifestation était encadrée d’un important service d’ordre syndical et de quelque 6.000 policiers et gendarmes (55 unités de forces mobiles et 15 BRAV, les brigades de répression de l’action violente). Malgré tout, des incidents ont éclaté peu avant 16 heures. Une remorque de chantier a été retournée et incendiée, et plusieurs vitrines brisées non loin de la place de la République, où des manifestants sont restés bloqués environ trois heures. Les forces de l’ordre y ont essuyé des jets de projectile auxquels elles ont répliqué par des tirs de lacrymogène.

Source.

 

Cliquez pour évaluer cet article
[Total : 0, Moyenne : 0]